Programme de balade ce 20 août

A la source de la Samme

Cher-e-s ami-e-s,

La naissance de la Samme, le chemin de Compostelle, un terril exilé,  une pépinière de chrysanthèmes, des bouts de chemins dans le bois,… c’est ce que nous vous proposons de découvrir, ou de retrouver pour certains, lors de notre balade de ce dimanche 20 août 2017. Notre rendez-vous est maintenu à 9 h 45 sur la place de Carnières et c’est en covoiturage que nous nous rendrons au lieu du départ effectif de la balade:  au Prieuré de Montaigu à Morlanwelz.  Voir commentaire historique en bas de page.

 

sentier-haute-haine-photo

Ferme du Pachy


Infos pratiques 

Vous pouvez vous rendre directement au départ à Morlanwelz mais  ce serait sympa de la part des personnes motorisées qui passeraient par la place de Carnières de bien vouloir se proposer pour le covoiturage.

  • Rdv à 9 h45, place de Carnières pour le covoiturage
  • Départ à 10 h au Prieuré de Montaigu à Morlanwelz (rue de Montaigu) 
  • Retour vers midi à cet endroit, puis covoiturage
  • La balade est gratuit eet il ne faut pas s’inscrire
  • Miveau : moyen – quelques dénivellations
  • Météo : on annonce du soleil après les averses de samedi
  • Contact du jour : 0497/46.34.93

En savoir +?
Le tracé de cette promenade est chargé d’histoire dont André nous donne ci-après  un petit aperçu.
1°) Le prieuré de Montaigu : point de départ de la promenade, sa construction débute en 1615 à l’initiative du curé de Morlanwelz avec le soutien des archiducs Albert et Isabelle. Lieu de culte pendant des siècles, il devient propriété du domaine impérial de Mariemont sous l’ancien régime.
En 1794, il est repris par la République française puis par le charbonnage de Mariemont lors du rachat de la forêt en 1839.Il sert alors de résidence pour des mineurs jusqu’à la fin de cette société.
Racheté par la commune de Morlanwelz, il devient alors un musée d’histoire locale. Il doit être rénové sous peu.
2°) Ateliers du charbonnage de Mariemont : c’est ici que tout le matériel de cette société était entretenu et réparé depuis les années 1840.Ils étaient situés entre la rue des ateliers et la ligne La Louvière-Bascoup. Démolis à la fin des années 1960, ils ont fait place à un lotissement.
3°) Route Bascoup-Fayt : construite en 1790 par le charbonnage de Bascoup, elle a été à péage jusqu’en 1907, année de reprise par l’Etat.
4°) La Samme : cette rivière -qui prend sa source sur un terrain de Morlanwelz- traverse Chapelle-lez Herlaimont, Bellecourt, Seneffe, Bornival, Ronquière où elle se jette dans le canal Charleroi-Bruxelles.
5°) Ligne de chemin de fer 113 Piéton-Bascoup-Manage.
Construite et mise en service en 1865 par François Prud’homme, industriel et homme d’affaire de Morlanwelz, elle fût exploitée d’abord par le Chemin de fer de l’Est (Manage-Wavre), puis reprise par l’Etat en janvier 1871.
Victime du plan IC-IR de 1984, il ne subsiste que le tronçon Piéton-Bascoup qui dessert l’atelier de la voie de Bascoup. La partie Bascoup-Manage sur laquelle nous nous promenons est devenue en partie un sentier.
6°) Terril : le long de la ligne 113, on remarque un vieux terril qui était alimenté au 19ème siècle par une voie du chemin de fer des embranchements depuis Bascoup.
7°) Chemin de fer des embranchements : dans le bas du hameau du Bois des Maîtres de Chapelle-lez-Herlaimont, se trouve un emplacement du petit chemin de fer qui permettait de relier plusieurs fosses de Mariemont et de Bascoup au bassin de Bellecourt du canal de Charleroi-Bruxelles.
8°) Ferme du Pachy : elle fût construite en 1922 pour Léon Guinotte et dessinée par Paul Dubail, architecte de Leval. Guinotte était depuis 1917 Administrateur Délégué des charbonnages de Mariemont-Bascoup. Il avait succédé à Raoul Warocqué, décédé cette année-là.
Cette ferme est située à proximité de deux châteaux construits aussi par Léon Guinotte en 1905 (Le Pachy) et 1918 (Le Palace ou Grand Pachy). Le premier a été reconverti en home pour personnes âgées et le second démoli.
9°) Charbonnage et dispensaire de Saint-François : ici se trouvait une des premières fosses de la Société de Mariemont. Elle fonctionna jusqu’en 1842 et sa machine à vapeur continua à être utilisée comme machine d’exhaure pour les puits environnants.
Ensuite, certains bâtiments devinrent le dispensaire pour les mineurs et furent ensuite utilisés en 1969 comme école provinciale d’infirmières jusqu’en 1996.
10°) Le trou à chats : il constitue l’extrémité d’un tunnel ferroviaire de 900 mètres entre les fosses de Mariemont et le bassin de Bellecourt du canal de Charleroi-Bruxelles. C’est le plus ancien tunnel ferroviaire de Belgique ! Il se trouvait sur le petit chemin de fer des embranchements.
11°) Retour par le charbonnage de la Réunion (1849-1942).

Pour rappel, le collectif des Sentiers de la Haute Haine décline  toute responsabilité en cas d’accident sur le parcours. Merci de rester vigilant(e)s à la sécurité de vos enfants et, le cas échéant, à l’encadrement légal de vos chiens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.