Chronique d’une balade pluvieuse

C’est un dimanche de printemps. Le temps pluvieux ne nous empêchera pas de démarrer comme convenu de la place de Carnières.
Nous parcourons quelques dizaines de mètres et notre attention est déjà attirée par la Renouée du Japon (Fallopia japonica), plante invasive qui menace la biodiversité, qui devient un véritable fléau pour la faune et la flore locale et qu’il est donc important et urgent d’éradiquer.
Nous en ferons le thème local du « Rendez-vous sur les sentiers » de cette année, en novembre prochain.
La nature brille après la pluie. Le panorama que nous découvrons en rejoignant le sentier des Pélerins nous émerveille. Le champ de blé sur notre droite étale son voile romanesque aux nuances de bleu, gris et vert.
La Haine, qui a pris l’allure d’un torrent aujourd’hui, s’encourt vers sa destinée scaldéenne.
Nous évitons l’aventure que nous promet le chemin boueux du Bois des Vallées pour rejoindre le sentier du Pairois dont la toilette drastique récente nous surprend et nous laisse un goût d’amertume. Pourrons-nous, un jour, retrouver sa voûte verte qui nous abritait de l’ondée estivale ?
Sur les traces de nombreux villageois, nous nous dirigeons vers le rue Ernest Petit par le sentier de la Poste récemment réaménagé. Déjà quelques dépôts sauvages dans le bosquet mais le passage de la rivière est joli: les murs de ballast s’intègre parfaitement dans le décor.

Mais bientôt, voilà-t-il pas que nous rattrapons un groupe de randonneurs et, curieux, nous les interrogeons. Ce n’est pas un club de marcheurs, même si quelques uns sont des habitués des rendez-vous de l’ADEPS. Juste un groupe qui se réunit une fois par mois pour une promenade-santé. Ils viennent de Bruxelles. Ils sont arrivés le matin par le train à la gare de Carnières et aujourd’hui leurs pas vont les conduire, à travers les sentiers de Carnières et de Morlanwelz, vers le domaine de Mariemont et puis, vers La Louvière.
Voilà la preuve, si besoin était, que, avec son maillage de sentiers et ruelles bucoliques, notre village a conservé sa renommée de patrimoine naturel exceptionnel. Ce qui nous conforte dans nos objectifs !

Mimie Lemoine, juin 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.